NAISSANCE DU MYTHE.

Sommes nous capables d’attribuer la paternité du VTT à une ou plusieurs personnes nominativement ? Tout à chacun a utiliser son vélo hors bitume pour se régaler du premier chemin venu.

Si nous avons des exemples historiques :

-1896 aux USA l’infanterie a personnalisée des bicyclettes pour transporter de l’équipement sur ​​un terrain accidentéNAISSANCE DU MYTHE. dans Historique 466image

 -1948 un jeune Français Jean-Louis Swiners de 13 ans

-1950 Le vélo cross Parisien

-1953 John Finley Scott aux États Unis

 

Nous serions plus proches de la vérité en prétendant attribuer l’invention du Mountain Bike à une bande de joyeux drilles américains dans les années 70. Outre le fait qu’ils aient utilisé des roues de 26 pouces en tout terrain, on y retrouve la philosophie ou l’esprit qui perdure toujours avec ce sport nature.tamalpais dans le materiel

On attribue donc la paternité du VTT aux californiens Tom Ritchey, Gary Fisher, Jopts Brandt, Charles Kelly et Joe Breeze qui ont quitté le goudron pour la terre en 1972 avec leurs vélos de route. Cette bande de potes se lançaient sur des descentes dans les montagnes de Californie sur le comté de Marin (d’où la célèbre marque) au nord de San-Francisco.

 


1977lineup

Très rapidement ils se sont mis à bricoler des vélos plus adaptés pour dévaler la célèbre piste de la Repack, c’est ainsi qu’en 1973 est né le Mountain Bike.

Image de prévisualisation YouTube

Le principe est simple : on utilise de vieux Schwinn (des Spitfire, World ou bien sûr des  Excelsior ), ces vélos à gros pneus (des années 40), guidon relevé et freins à tambour, que l’on monte en pick-up jusqu’en haut de la colline ; puis on se tire la bourre dans les descentes du mont Tamalpais. Malheureusement, le matériel ne suit pas : les casses sont fréquentes et surtout la graisse des freins à tambour fond avec le freinage intensif des pilotes. Il faut alors recharger de graisse le système de freinage, parfois en cours de descente, d’où cette appellation de Repack Race.

 

Excelsior
Album : Excelsior

40 images
Voir l'album

Les pilotes ne sont pas réellement des sportifs. Ils font ça pour le fun et les sensations, et portent d’ailleurs des jeans, bottes et gants de cuirs pour se protéger des chutes. Les courses sont néanmoins chronométrées, et déjà quelques pilotes se distinguent, dont un certain Tom Ritchey. Chacun y va de son amélioration personnelle sur des vélos qui sont parfois de sacrés antiquités. Ce sont généralement de vieux « Cruiser », c’est à dire des vélos étudiés pour la plage, avec de gros pneus boudins, une seule vitesse, un freinage à tambour ou à rétro-pédalage. Gary Fisher est un des premiers à introduire les dérailleurs sur ces vélos tout-terrains.

 

 EVOLUTION DU MATOS

 

En 1977, Joe Breeze construit ce qu’on pourra réellement
appeler le premier VTT, vélo conçu pour la pratique tout-terrain en montagne : c’est le fameux Breezer .jbx1b-300x183 Gary Fisher réplique rapidement. Il ouvre son magasin en compagnie de Tom Ritchey, et commercialise sa propre marque. Puis Tom quitte Gary pour voler de ses propres ailes, et invente dès 1979 la fourche Unicrown ainsi qu’un cadre spécialement conçu pour la pratique du VTT et qui constituera la base essentielle d’où sont tirés d’ailleurs les géométries de la majorité des cadres actuels. La même année, Charlie Cunningham invente la géométrie slooping (le tube supérieur du cadre n’est plus horizontal, mais incliné vers le bas au niveau du tube de selle, pour favoriser la maniabilité) et construit le premier VTT en alu. Puis c’est au tour de Joe Murray de créer la fameuse marque Kona.


Jusqu’au début des années 80, on peut dire que le VTT reste l’activité d’un microcosme d’allumés. Il faut attendre 1981 pour voir les premières expositions de VTT dans des salons de cycles en Californie. C’est l’année de présentation du fameux Stumpjumper qui constituera longtemps une référence, et qui est encore aujourd’hui le fer de lance de la marque Spécialized, certes pas dans sa géométrie ni son équipement d’origine, mais en digne représentant de l’évolution de la construction de cycles tout-terrain.stumpjumper-1980-300x200

 

Puis c’est au tour des géants japonais d’entrer dans la danse : Suntour et Shimano s’intéressent au VTT et proposent les premiers accessoires et équipements. Nous quittons alors le domaine confidentiel de la production artisanale pour entrer dans l’industrialisation.

En 1982, Shimano sort son groupe XT qui va révolutionner la pratique du vtt.

En France, le premier VTT est ramené du Canada en 1983, il possédait des gros pneus et 3 plateaux. Du jamais vu. Pourtant, c’est un mountain-Bike fabriqué sous la marque Peugeot !

Le premier mountain-bike français reste le MBK Ranger, sorti des chaînes en 1985. Il se distinguait du vélo de route par son guidon droit, ses grosses roues et son cadre en acier plus solide. De ce fait, son poids avoisinait les 16 kilos.

En 1986, Mavic développe pour améliorer le freinage les jantes céramiques. En 1987, deux nouveaux modèles de VTT Français, le Peugeot alpine et MBK Tracker. Sachs-Sedis (entreprise française) sort sa chaîne et concurrence Shimano.mbktracker

 

shimanosis5vit

 

En 1988, Shimano invente les vitesses indexées SIS, un système d’indexation cranté qui fait correspondre à chaque cran le passage d’une vitesse supérieure ou inférieure, la cassette passe à 6 pignons. Dans la même année, Shimano lance le plateau ovale Biopace destiné à supprimer le point mort au pédalage ( concept vite abandonné) et Gripshift développe les premières poignées tournantes.Spécialistes du freinage hydraulique, les allemands de chez Magura, riche de leur expérience moto, présentent leurs freins hydrauliques sur jantes HS 33.

En 1989, Shimano sort les premières pédales automatiques (destinées au vtt) et le système hyperglide permettant sur la cassette des pignons un passage plus doux et plus précis. Apparition aussi et surtout de la première fourche à suspension, la Rock-Shox RS1 (air huile).

 

rockshoxrs1

giant_terrago-300x185

 


 

 

Giant lui, présente le Terrago, un best seller!

Cette année signe aussi le premier salon quasi réservé au mountain bike à ANAHEIM en Californie bien sûr. Les douilles de direction passent doucement de 1″ à 1″1/8.

En 1990, les premières suspensions arrières font leur apparition, Cannondale et Proflex présentent chacun un modèle.
La cassette grossit et passe à 7 pignons. Shimano fait mouche avec son systeme STI. Apparition des bar-ends et de la mythique potence Flexstem.

Création de la Sea Otter Classic (salon et compétition à la fois) à Monterey en Californie : début d’un légende ou d’un événement incontournable.

L’ année 1991 marque l’arrivée des tubes oversize (gros tubes), la création de l’Eurobike et la course à laflexstem légèreté. Les VTT en titane ou en composite (carbone) apparaissent et font rêver les puristes. Le Camelbak inventé par un infirmier canadien fait son apparition. Selle italia sort la Flite , Shimano commercialise le groupe XTR avec 24 vitesses et la marque SBike présente un VTT étonnant avec cadre Poutre, le 729.

sbike729_1992-300x172

 

En 1992 : Shimano commercialise la cassette 8 vitesses et son groupe XTR.
Zoom sort ses célèbres tiges de selle.
Cannondale vend son premier tout-suspendu; le mytique V1000 agrémenté de la non moins
célèbre fourche Headshock.
Hutchinson commercialise le pneu « On the rock ».
Sous le nez et la barbe des grands manufacturiers de pneu et chambres à air, Air-B fait son apparition en utilisant du latex (plus légère et plus résistante).

En 1993, Dia-comp crée l’aheadset. La potence vient se fixer directement sur le pivot de fourche pour une plus grande simplicité de réglage et une meilleure rigidité. Création des poignées Oury. Onza commercialise ces inévitables bar-ends. La mode est au tuning avec les moyeux Ringlé/Nuke Proof/Pulsar.
Création de la marque Santacruz avec son vtt tout suspendu : le Tazmon. La suspension Turner active au pédalage et au freinage est issue des recherches de Dave Turner chez Kona et Mongoose et a été adoptée par de nombreuses marques de VTT.

Le Sunn 5003Rsunn-5000r-300x181  est élu VTT de l’année.

 

 

En 1994, Sachs présente le PowerDisc, premier système à frein à disque hydraulique (créé pour Cannondale), lourd mais ce n’est qu’un début. Les cintres se transforment et se relèvent.


img0n70148-300x199En 1995, Fox sort sur le marché son amortisseur arrière ALPS : succés total.

L’année 1996 marque une autre révolution venant de shimano : les V-brakes. Les mythiques roues Cross max de chez Mavic voient le jour, elles brillent toujours…

 

En 1997, Fournales sort la fourche à parallélogrammefournales-shark-207x300
déformable, la Shark. Apparition des tiges de selle suspendues.
En 1998, un nouveau frein apparaît, c’est le Magura Louise, à disque et système hydraulique. Proflex, qui devient K2, propose le 5500 à cadre monocoque carbone.
BMW et Porsche se lancent dans le vélo-tout-terrain.

Max Commençal, dirigeant de Sunn, se fait évincé de la société pour mieux sauter et fonder en Andorre sa propre marque l’année suivante.

En 1999, la cassette gagne encore un pignon , le 9ème. Wes Williams construit un VTT à roues de 29 pouces, le 29″ est né (Willits). Santa cruz sort le premier vtt à point de pivot virtuel (brevet acheté à la société Outland) : le Bullit. Mavic et Hutchinson collaborent developpent le tubeless en vtt.

 

willits-300x225

Les années 2000 segmentent la pratique du vtt selon la discipline, la technique et le matériel : dirt, descente, 4×4, enduro, x-country, marathon etc…

 

 

 

 

 

Pour l’année 2000, Shimano commercialise un frein à disque à 4 pistons.

 

Un VTT de X-country à suspension intégrale est proposé par Cannondale, c’est le Jekyll . Le pneu devient Tubeless, on va se passer des chambres à air.

jekyll

Apparition de la fourche monobras Headshok Lefty.
Le jeu de direction devient intégré au cadre. Les premiers Fatbike apparaissent dans les allées du salon de la Sea Otter Classic : Folklore local pour l’instant…

2001 : Les premières roues complètes Shimano voient le jour.

En 2002, Fox fait une entrée très remarquée sur le marché des fourches suspendues avec sa nouvelle fourche F80X.
Disparition des catalogues des marques GT et Schwinn.
En 2003, Shimano crée le Dual Control, levier qui combine les vitesses et les freins.
Naissance du système Brain chez Spécialized sur son Epic ou comment allier confort et efficacité.Réapparition de la marque GT qui est de nouveau importée en France. Vitus renait de ses cendres avec le Torp, à suspension exclusive.Pace présente une gamme de fourches novatrices et luxueuses.

2004 : Les fourches Magura voient le jour. Sram présente les commandes de passage de vitesses X9, remplaçantes de l’ESP 9.0.

En 2005,apparition du Singlespeed, pas de dérailleur, une seule vitesse.
Sram créé une perle, une commande à gâchette : le Trigger X.0.triggerxosram

 

Les axes de moyeux avants sont bodybuildés à 20 mm pour gagner en rigidité et solidité (et en 15 mm prévu en 2009 pour le marathon et l’enduro).

2006 : La course à l’armement est lancée : carbone, débattements monstrueux et tarifs en hausse. La marque Décathlon Cycle change de nom et devient b’Twin.

En 2007, après avoir acheté la société anglaise PACE, DT SWISS sort ses propres fourches suspendues. Le courant actuel est au 29 pouces, au singlespeed ou encore aux beach cruiser : retour aux sources ou la boucle est bouclée ? Crank Brothers nous dévoile ses roues cobalt qui deviendront une référence.

L’année 2008 voit le carbone apparaître sous toute ses formes : cadres, périphériques, transmission, roues etc… La tige de selle Joplin de crank brothers devient une référence et un exemple pour d’autre marques (ex : Specialized).crank-brother-joplin-r-2008-300x292
Les différents diamètres d’axes de roues sont monnaie courante et la transmission intégrée est est à l’ordre du jour chez les constructeurs.

2009 Sram nous pond une transmission a 2×10 qui va faire école …

Les tout suspendus en 120 mm de débattement se révèlent les plus polyvalents,

2011 Cannondale sort a nouveau son Jekyll avec un débattement de 90 à 150 mm,

cannondalejekyll-2011-300x187

Les tout suspendus en 120 mm de débattement se révèlent les plus polyvalents,

2012 : alors que le 29′ (devenant de plus en plus léger et maniable) domine la marché( plus d’un vtt /2 aux US, Specialized propose d’ailleurs quasiment plus de 26′), le 27,5′ fait une apparition remarquée aux JO de Londres, le « standard » en terme de conception se définie comme tel : axe de 12 mm a l’arrière, fixation de frein postmount à l’intérieur du triangle arrière, tube de fourche conique, passage de gaine dans le cadre (même pour la tige de selle a hauteur variable) et dérailleur directmount,

Pour ce qui est :

  1. des cadres : le titane tombe aux oubliettes (trop exclusif sauf pour certain constructeurs indépendant), le carbone est maintenant parfaitement maîtrisé (rigidité ou souplesse a l’endroit voulu), l’alu toujours présent mais en début et milieu de gamme exit le scandium) et enfin l’acier qui revient au goût du jour pour sa souplesse, son prix, sa finesse et certainement pour son coté vintage.
  2. des pneumatiques : outre les formats différents des roues, le boyau se généralise chez les compétiteurs.
  3. de la transmission : les JO mettent en évidence le 1×11 (pour le cross country)

2012 :Sortie de l’ Ei Shock par Lapierre, Haibike et Ghost= gestion des suspensions par puce électronique (inspiré peut être du prototype de Cannondale en 2010 le « Simon »), Shimano perfectionne son dérailleur arrière avec le shadow plus et SRAM lance le XX1:un goupe 1×11.

2014 : le 27’5 domine toutes les catégories hors mis le XC (coup commercial parfaitement réussi puisqu’on ne trouve plus de 26′ de bonne facture).

25 ans après, Rock shox sort une fourche à fourreaux inversés : la RS1. Rock shox RS1

Les jantes prennent des mm de large : meilleur adhérence et motricité. Les eVTT essayent de passer en force (Haibike n’a pas moins de 12 eVTT dans son catalogue 2015).

Les Fatbike sont à la mode, quasiment toutes les marques sortent leur modèle. L’électronique s’immisce partout : dérailleur (XTR Di2), suspensions, GPS …

 

 

 


Autres articles

Un commentaire

Répondre

gentilscorpion |
christodu89 |
boxe française stade poitevin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ES Vernier 2LCM
| Le vélo de Pétaki
| préqualification sport anim...