NAISSANCE DU MYTHE.

Sommes nous capables d’attribuer la paternité du VTT à une ou plusieurs personnes nominativement ? Tout à chacun a utiliser son vélo hors bitume pour se régaler du premier chemin venu.

Si nous avons des exemples historiques :

-1896 aux USA l’infanterie a personnalisée des bicyclettes pour transporter de l’équipement sur ​​un terrain accidentéNAISSANCE DU MYTHE. dans Historique 466image

 -1948 un jeune Français Jean-Louis Swiners de 13 ans

-1950 Le vélo cross Parisien

-1953 John Finley Scott aux États Unis

 

Nous serions plus proches de la vérité en prétendant attribuer l’invention du Mountain Bike à une bande de joyeux drilles américains dans les années 70. Outre le fait qu’ils aient utilisé des roues de 26 pouces en tout terrain, on y retrouve la philosophie ou l’esprit qui perdure toujours avec ce sport nature.tamalpais dans le materiel

On attribue donc la paternité du VTT aux californiens Tom Ritchey, Gary Fisher, Jopts Brandt, Charles Kelly et Joe Breeze qui ont quitté le goudron pour la terre en 1972 avec leurs vélos de route. Cette bande de potes se lançaient sur des descentes dans les montagnes de Californie sur le comté de Marin (d’où la célèbre marque) au nord de San-Francisco.

 


1977lineup

Très rapidement ils se sont mis à bricoler des vélos plus adaptés pour dévaler la célèbre piste de la Repack, c’est ainsi qu’en 1973 est né le Mountain Bike.

Image de prévisualisation YouTube

Le principe est simple : on utilise de vieux Schwinn (des Spitfire, World ou bien sûr des  Excelsior ), ces vélos à gros pneus (des années 40), guidon relevé et freins à tambour, que l’on monte en pick-up jusqu’en haut de la colline ; puis on se tire la bourre dans les descentes du mont Tamalpais. Malheureusement, le matériel ne suit pas : les casses sont fréquentes et surtout la graisse des freins à tambour fond avec le freinage intensif des pilotes. Il faut alors recharger de graisse le système de freinage, parfois en cours de descente, d’où cette appellation de Repack Race.

 

Excelsior
Album : Excelsior

40 images
Voir l'album

Les pilotes ne sont pas réellement des sportifs. Ils font ça pour le fun et les sensations, et portent d’ailleurs des jeans, bottes et gants de cuirs pour se protéger des chutes. Les courses sont néanmoins chronométrées, et déjà quelques pilotes se distinguent, dont un certain Tom Ritchey. Chacun y va de son amélioration personnelle sur des vélos qui sont parfois de sacrés antiquités. Ce sont généralement de vieux « Cruiser », c’est à dire des vélos étudiés pour la plage, avec de gros pneus boudins, une seule vitesse, un freinage à tambour ou à rétro-pédalage. Gary Fisher est un des premiers à introduire les dérailleurs sur ces vélos tout-terrains.

 

 EVOLUTION DU MATOS

 

En 1977, Joe Breeze construit ce qu’on pourra réellement
appeler le premier VTT, vélo conçu pour la pratique tout-terrain en montagne : c’est le fameux Breezer .jbx1b-300x183 Gary Fisher réplique rapidement. Il ouvre son magasin en compagnie de Tom Ritchey, et commercialise sa propre marque. Puis Tom quitte Gary pour voler de ses propres ailes, et invente dès 1979 la fourche Unicrown ainsi qu’un cadre spécialement conçu pour la pratique du VTT et qui constituera la base essentielle d’où sont tirés d’ailleurs les géométries de la majorité des cadres actuels. La même année, Charlie Cunningham invente la géométrie slooping (le tube supérieur du cadre n’est plus horizontal, mais incliné vers le bas au niveau du tube de selle, pour favoriser la maniabilité) et construit le premier VTT en alu. Puis c’est au tour de Joe Murray de créer la fameuse marque Kona.


lire la suite


Archives pour la catégorie le materiel

NAISSANCE DU MYTHE.

Sommes nous capables d’attribuer la paternité du VTT à une ou plusieurs personnes nominativement ? Tout à chacun a utiliser son vélo hors bitume pour se régaler du premier chemin venu.

Si nous avons des exemples historiques :

-1896 aux USA l’infanterie a personnalisée des bicyclettes pour transporter de l’équipement sur ​​un terrain accidentéNAISSANCE DU MYTHE. dans Historique 466image

 -1948 un jeune Français Jean-Louis Swiners de 13 ans

-1950 Le vélo cross Parisien

-1953 John Finley Scott aux États Unis

 

Nous serions plus proches de la vérité en prétendant attribuer l’invention du Mountain Bike à une bande de joyeux drilles américains dans les années 70. Outre le fait qu’ils aient utilisé des roues de 26 pouces en tout terrain, on y retrouve la philosophie ou l’esprit qui perdure toujours avec ce sport nature.tamalpais dans le materiel

On attribue donc la paternité du VTT aux californiens Tom Ritchey, Gary Fisher, Jopts Brandt, Charles Kelly et Joe Breeze qui ont quitté le goudron pour la terre en 1972 avec leurs vélos de route. Cette bande de potes se lançaient sur des descentes dans les montagnes de Californie sur le comté de Marin (d’où la célèbre marque) au nord de San-Francisco.

 


1977lineup

Très rapidement ils se sont mis à bricoler des vélos plus adaptés pour dévaler la célèbre piste de la Repack, c’est ainsi qu’en 1973 est né le Mountain Bike.

Image de prévisualisation YouTube

Le principe est simple : on utilise de vieux Schwinn (des Spitfire, World ou bien sûr des  Excelsior ), ces vélos à gros pneus (des années 40), guidon relevé et freins à tambour, que l’on monte en pick-up jusqu’en haut de la colline ; puis on se tire la bourre dans les descentes du mont Tamalpais. Malheureusement, le matériel ne suit pas : les casses sont fréquentes et surtout la graisse des freins à tambour fond avec le freinage intensif des pilotes. Il faut alors recharger de graisse le système de freinage, parfois en cours de descente, d’où cette appellation de Repack Race.

 

Excelsior
Album : Excelsior

40 images
Voir l'album

Les pilotes ne sont pas réellement des sportifs. Ils font ça pour le fun et les sensations, et portent d’ailleurs des jeans, bottes et gants de cuirs pour se protéger des chutes. Les courses sont néanmoins chronométrées, et déjà quelques pilotes se distinguent, dont un certain Tom Ritchey. Chacun y va de son amélioration personnelle sur des vélos qui sont parfois de sacrés antiquités. Ce sont généralement de vieux « Cruiser », c’est à dire des vélos étudiés pour la plage, avec de gros pneus boudins, une seule vitesse, un freinage à tambour ou à rétro-pédalage. Gary Fisher est un des premiers à introduire les dérailleurs sur ces vélos tout-terrains.

 

 EVOLUTION DU MATOS

 

En 1977, Joe Breeze construit ce qu’on pourra réellement
appeler le premier VTT, vélo conçu pour la pratique tout-terrain en montagne : c’est le fameux Breezer .jbx1b-300x183 Gary Fisher réplique rapidement. Il ouvre son magasin en compagnie de Tom Ritchey, et commercialise sa propre marque. Puis Tom quitte Gary pour voler de ses propres ailes, et invente dès 1979 la fourche Unicrown ainsi qu’un cadre spécialement conçu pour la pratique du VTT et qui constituera la base essentielle d’où sont tirés d’ailleurs les géométries de la majorité des cadres actuels. La même année, Charlie Cunningham invente la géométrie slooping (le tube supérieur du cadre n’est plus horizontal, mais incliné vers le bas au niveau du tube de selle, pour favoriser la maniabilité) et construit le premier VTT en alu. Puis c’est au tour de Joe Murray de créer la fameuse marque Kona.


(suite…)

gentilscorpion |
christodu89 |
boxe française stade poitevin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ES Vernier 2LCM
| Le vélo de Pétaki
| préqualification sport anim...